On a testé les feutres Blopens : travailler le souffle à la maison – exercice d’orthophonie

Les blopens pour enfants autistes

Les feutres Blopens existent depuis pas mal de temps déjà et sont un cadeau de Noël qu’on trouve couramment au pied du sapin.  Mais cette fois, je vais vous donner une bonne raison d’influencer le Père Noël pour qu’il en apporte un à la maison : c’est excellent pour travailler le souffle, donc la voix et la déglutition. Allez, on joue ?

 

Si votre enfant va en orthophonie, il a certainement déjà soufflé dans une paille pour faire avancer une bille dans un labyrinthe… et non, ça ne sert pas à rien. Les orthophonistes ne sont pas juste là pour faire garderie pendant 45 minutes ! En fait ce type d’exercice permet le travail du souffle car le souffle est le support de la voix. L’orthophoniste va donc aider son patient à améliorer sa coordination entre le souffle et la voix et entre le souffle et la déglutition. Et nous, à la maison, on peut relayer ce travail en utilisant des Blopens.

 

Blopens, mode d’emploi

Les feutres Blopens sont des feutres classiques, entourés de deux bouchons qui forment une capsule autour du corps du feutre. La Petoufette, ma fille de bientôt 4 ans, a reconnu tout de suite l’intérêt du feutre et a viré vite fait bien fait les bouchons pour gribouiller  dessiner sur une belle feuille vierge.

J’ai dû user de subterfuges afin de lui subtiliser habilement les stylos et les mettre en mode « souffle » afin de lui faire une démo… Je vous explique : vous prenez le capuchon transparent et vous le positionnez côté pointe du feutre. Le bouchon coloré se met à l’arrière du feutre et hop, la capsule est remise, mais dans l’autre sens.

Là, il suffit d’approcher sa bouche du bouchon coloré, de positionner le feutre au-dessus de la feuille et de souffler à l’arrière du bouchon coloré… la magie se produit !

 

Résultats : des feutres aérographes qui produisent des effets magnifiques !

La Petoufette a compris de suite comment ça marchait et a essayé toutes les couleurs les unes après les autres. Ce qui est très joli, c’est que les couleurs se fondent entre elles quand on souffle, on dirait de la peinture. D’ailleurs, c’est super avec les pochoirs, mais on peut faire d’abord les contours au feutre puis utiliser le mode soufflé pour remplir avec des couleurs.

 

Et le souffle dans tout ça ?

Et bien ce n’est pas si facile de souffler dans le feutre, car on doit souffler par le ventre, et en fonction de la force qu’on va y mettre, la couleur va être projetée avec plus ou moins d’intensité, et puis ça dépend aussi de la hauteur à laquelle on est placé, donc on va devoir utiliser la coordination et représentation spatiale… Oh mais c’est qu’on fait plein de choses avec les Blopens ! Moi j’aime bien ces jeux multi-fonctions, qui l’air de rien, font  travailler un tas de ressources… tout en s’amusant ! Parce qu’en plus, même quand on ne sait pas du tout dessiner -comme le Petit Prince quand il était petit- et bien le résultat avec le mode aérographe est super joli, donc c’est très valorisant.

En tout cas la Petoufette s’est bien éclatée et ah, je vous donne un petit truc : quand vous pensez que vos Blopens sont vides, trempez la pointe du feutre dans un peu d’eau et vous allez voir : ça va repartir comme en 40 !

 

J’ai trouvé des feutres Blopens pas chers chez Hop’Toys (parce que c’est quand même pas donné et c’est le moins cher que j’ai trouvé) et voici les prémices d’un tableau à la mesure d’un Monet…

les feutres blopens souffle aerographe chez hoptoys

Laisser un commentaire

  1. Ping : Blog Hop'Toys | Solutions pour enfants exceptionnels